L’addiction aux certitudes : ces croyances qui nous gâchent la vie

Je voudrais vous parler d’une addiction peu reconnue et pourtant très dangereuse. L’addiction aux certitudes. Je lis en ce moment l’excellent livre de Daniel Favre justement nommé « l’addiction aux certitudes ». L’auteur y explique ce qu’est l’addiction aux certitudes, pourquoi elle peut être considérée comme une addiction et comment s’en défaire.


Cette addiction aux certitudes est tellement puissante, nous dit-il, qu’elle crée même des mouvements de peuples tels que le nazisme. Dans ce qu’il appelle une hypnose collective, les individus abandonnent inconsciemment leur rationnalité pour adhérer à une idée, qui devient plus forte que tout.

Les 3 motivations humaines

Le modèle de motivation humaine développé par Daniel Favre possède trois ressorts : La motivation de sécurité, la motivation d’addiction, et la motivation d’innovation. Ces trois motivations constituent donc selon lui le socle de toutes les actions humaines. La motivation de sécurité nous pousse à améliorer notre confiance en nous, notre confort intérieur. Il s’agit de rester dans sa zone de confort : rester avec ses amis, dans son milieu d’idées et de pratiques. Lorsque cette motivation est assouvie, l’on se sent prêt à s’ouvrir à d’autres idées, à d’autres possibilités. L’on est en fait prêt à apprendre ! La condition de l’apprentissage nous dit Daniel Favre, est alors la satisfaction de la motivation de sécurité. La motivation d’innovation est une source de plaisir et d’épanouissement pour l’homme en ouvrant ses barrières mentales. Rencontrer de nouvelles personnes, accepter de nouvelles idées, faire de nouvelles activités. Ces choses peuvent sembler faciles, mais ce n’est pas le cas. Elles nécessitent une sécurité intérieure. L’on sous estime beaucoup sa difficulté à accepter de nouvelles opinions et idées. C’est une tâche ardue. Car elle nécessite de prendre un risque : celui de perdre ses certitudes. Les certitudes sont sources de confort intérieur. Elles donnent une base mentale à l’individu, un socle à partir duquel se positionner. Alors, changer ses idées et ses représentations est un risque, mais aussi une formidable possibilité d’ouverture.

bébé qui boude
La motivation d’addiction est constituée de toutes les actions humaines effectuées dans le but de satisfaire le plaisir immédiat par des conduites addictives telles que la prise de drogues, les jeux d’argent, le sexe, internet, etc. Mais il existe aussi une addiction aux idées ! Certaines idées sont si fortes qu’elles passent avant tout autre chose ! Même avant nos amis : nous nous disputons pour des idées.
Je vous invite à prendre conscience de vos certitudes. Je ne vous dis pas de les abandonner mais simplement d’en prendre conscience et de garder à l’esprit que vous n’êtes pas à l’abri d’être emprisonnés par elles.
Certaines idées, comme les croyances limitantes, vous empêchent d’agir car vous êtes persuadé de l’échec futur de votre action.  Parfois ces idées sont irationnelles.

Hypnose collective et addiction aux certitudes

Il est important aussi de se rendre compte du danger d’être possédé par ses idées, c’est-à-dire totalement fermé d’esprit. Vous êtes d’autant plus manipulables que  vous êtes prêts à vous accrocher à des idées comme à une corde de survie. Les dictatures, sectes, mouvements extrêmes sont le fait d’individus aveuglés par leurs idées.

fille qui boude

Addiction, méditation et activité physique

Je pense qu’une des nombreuses voies pour se débarrasser de son addiction aux idées est la méditation. Elle permet un plus grand détachement et humour par rapport à la vie, et dédramatise l’importance des idées.
L’activité physique également permet de lutter contre les conduites addictives et donc contre l’addiction aux certitudes en renforçant la confiance en soi et la sécurité intérieure.

homme déterminé
Je dois avouer qu’il m’arrive régulièrement de développer une addiction à des idées et certitudes. Mais j’essaie de la limiter au maximum. J’ai longtemps été accro à l’idée de l’élitisme, c’est-à-dire de la supériorité de certaines personnes. Mais je suis heureux de ne plus y croire vraiment.

Je vous recommande aussi le livre de Daniel Favre, l’addiction aux certitudes :

Avez vous des addictions à des certitudes ? Je serai ravi que vous les partagiez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *