Ce que j’ai appris sur la méditation

Cela fait plusieurs mois que je pratique de manière inconstante la méditation. Et ma pratique est un peu plus régulière ces derniers temps. De plus, j’ai lu des articles en ligne sur cette pratique. Ainsi j’ai appris quelques leçons que je partage ici avec vous.

Ce qu’est la méditation

La méditation est une pratique visant à atteindre un équilibre de l’esprit. C’est un entraînement à la concentration et à l’attention. Ce sont là les deux piliers de la pratique. La méditation consiste à vivre le moment présent en étant le plus possible concentré sur ce que nous vivons et ressentons.

meditation

La méditation peut prendre de nombreuses formes. Toutes les formes sont basées sur la concentration et l’attention. La forme originelle de la méditation s’appelle Vipassana et était pratiquée par le premier Buddha. Il s’agit d’une méditation silencieuse, où l’on se concentre sur sa respiration principalement et l’on accueille et observe les stimuli tels que les sons, les stimulations visuelles où les pensées avant de se concentrer à nouveau sur la respiration et les sensations corporelles.

Je pratique aussi parfois la méditation en marchant : il s’agit de ressentir chaque pas : le contact du talon, de la plante, et de la pointe du pied avec le sol et la chaussure. En parallèle de cette concentration sur mes pas, je me concentre sur ma respiration, mes autres sensations corporelles. C’est une méditation plus difficile car il y a beaucoup plus de stimuli que lorsque l’on est assis au calme.

Ce que la méditation n’est pas

  • La méditation est souvent confondue avec la relaxation. Mais la relaxation est seulement une conséquence de la méditation et n’est donc pas du tout la même chose. La méditation permet d’observer ce qui se passe dans le corps. Et ainsi, simplement par l’observation, le corps se relâche, sans même que vous le vouliez.

meditation is not what you think

  • La méditation n’est pas non plus une réflexion. On utilise souvent l’expression « méditer sur quelque chose », mais en réalité, la méditation consiste plus à observer ses pensées qu’à induire une réflexion. Ce que j’ai remarqué, c’est que en laissant passer et en observant ses pensées, on induit d’autres pensées toujours plus profondes, plus claires et plus éclairantes sur nous-même et le monde qui nous entoure. En cela, la méditation permet de susciter des réflexions bien plus intéressantes que celles que l’on peut avoir habituellement.
  • Le but premier de la méditation n’est pas d’éliminer le stress, mais de comprendre. Comprendre quoi ? Le fonctionnement de nos émotions, de nos états intérieurs, mais aussi des personnes qui nous entourent. La méditation aide à ressentir beaucoup de compassion pour les autres. La méditation, lorsqu’elle est très profonde, permet aussi de comprendre le monde : pourquoi il fonctionne comme cela, quelles sont les motivations humaines, qu’est ce que la spiritualité, etc. La compréhension est, selon les dires des grands méditants et du Bouddha, complète et simultanée. Lorsque l’on atteint le niveau de méditation le plus profond (Nirvana), il semble que l’on comprenne tout. Car toutes les questions que l’on se pose semblent n’être plus qu’une question avec une seule réponse.
  • La méditation n’est pas une pratique religieuse. Elle a été créé par le Buddha au 6ème siècle avant JC. En dehors du fait que le bouddhisme soit considéré ou non comme une religion, la pratique de la méditation peut avoir un esprit laïque. Cette pratique a été créée dans le but de libérer l’esprit de la souffrance, et peut être utilisée par tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *