La seule chose qui me rende vraiment heureux

Des coups de téléphones successifs

Aujourd’hui, il m’est arrivé une petite aventure amusante. J’étais assis devant mon ordinateur, me renseignant pour préparer la randonnée en solitaire d’une semaine que je vais faire. Mon téléphone sonne. Un ami m’appelle. On discute quelques minutes puis je raccroche. Je repose mon téléphone et un autre ami m’appelle tout de suite après.

Me voilà ramené quelques années en arrière

Au delà de la coïncidence d’appels successifs, je réalise que ma vie a bien changé. Il a quelques années, jamais une chose pareille n’aurait pu m’arriver. Ou si, peut-être mes parents auraient pu m’appeler successivement. Mais j’avais très peu d’amis. Je sortais rarement de chez moi. Je me rends compte à quel point ma vie a changé. Je me rappelle avoir parfois attendu de recevoir des textos qui n’arrivaient jamais. J’étais un peu triste de cette situation. Puis je l’ai été de plus en plus. Jusqu’au jour où, comme dirait David Laroche, le trop plein de souffrance m’a poussé à sortir de mon cocon et à prendre en main ma vie.

vieux telephone
Crédits http://www.archetypefotografie.nl/

J’ai souvent accusé les autres de méchanceté. Je croyais le monde extérieur responsable de mes souffrances. Aujourd’hui, cette tendance à penser que ce qui m’entoure me rend malheureux tend à disparaître. Je pense tout simplement que je n’étais pas capable de communiquer correctement. Je ne faisais pas ce qui me plaisait. Je subissais mon quotidien sans le modeler. Le nom de ce blog vient probablement du fait que j’ai eu besoin de reprendre le contrôle sur ma vie.

Me connecter aux autres me rend heureux

J’ai développé la croyance que j’étais le créateur de tout ce que je vivais. J’ai toujours cette croyance aujourd’hui. Néanmoins, j’ai compris que certaines choses échappent à mon contrôle telles que la mort, la maladie et la souffrance de mes proches. Par la méditation, j’ai compris que je pouvais arriver à accepter la fatalité, la dépasser.

Le fait d’être entouré de proches et d’amis que j’aime m’emplit souvent de joie. J’ai aussi compris, qu’au fond la seule chose qui me rende vraiment heureux, c’est de me connecter aux autres. Que ce soit mes amis, ma famille, des filles, ou bien des inconnus. Le lien humain rend heureux. L’avantage, c’est que cela rend aussi les autres heureux. Sauf si vous êtes un connard. Ce que l’on est tous plus ou moins de temps en temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *